Choose your region and/or language …

NORTH AMERICA

English

Español

LATIN AMERICA

Español

Português

English

EUROPE, AFRICA, MIDDLE EAST, AUSTRALASIA

Deutsch

English

Français

Italiano

Español

Português

العربية

ASIA

中文

English

Français
TECHNIQUE › FIXATION CELLULE

La carcasse de plateau est la fondation de votre maison roulante.

Elle est destinée à relier la carrosserie avec le châssis, comme la fondation d'une maison est destinée à ancrer cette dernière dans le terrain.

Si une maison est sur un terrain en pente, sur une plage sableuse, sur un sol rocheux ou même dans une région sismique, sa fondation n'est jamais la même, elle est toujours adaptée aux propriétés du support.

De même, dans la construction de véhicules, la liaison entre la carrosserie et le châssis doit être à chaque fois adaptée au châssis choisi, à la taille et au poids de la carrosserie ainsi qu'à la destination du véhicule.

Dans la destination du véhicule, on distingue deux catégories fondamentales : l'utilisation sur route et l'utilisation tout-terrain.

Pour l'utilisation purement sur route (et donc pour 99,9 % de tous les camions), le faux-châssis recommandé par le constructeur du châssis du camion est suffisant. Il fixe la carrosserie au châssis par boulonnage rigide et transmet à la carrosserie les faibles torsions. Cela est également suffisant pour une carrosserie normale destinée au transport, sans découpes dans les parois latérales ni aménagement intérieur. Mais si la carrosserie est une citerne destinée au transport de gaz ou de liquides, les constructeurs de châssis de camions prescrivent déjà pour ce type de carrosserie (qui pourrait se fissurer sous la torsion), et même pour l'utilisation sur route, un faux-châssis plus complexe qui tire profit de manière limitée du principe de la fixation en trois points pour éviter la transmission à carrosserie des torsions du châssis survenant dans l'utilisation sur route.

Pour l'utilisation tout-terrain, un simple faux-châssis ne suffit absolument pas, et même un faux-châssis avec fixation en trois points serait un mauvais compromis.

C'est pourquoi les prescriptions en matière de carrosserie de Mercedes-Benz stipulent impérativement pour l'Unimog la mise en œuvre d'une carcasse de plateau résistant à la torsion, alors que pour des camions (avec ou sans traction intégrale), des faux-châssis sont considérés comme suffisants.
Mais le fait que les ingénieurs de Mercedes-Benz Unimog ont développé une carcasse de plateau spéciale résistant à la torsion pour leur châssis tout-terrain extrême montre la nécessité d'une solution technique de grande qualité, et est conforme à la meilleure tradition de la maison.

La question de savoir si une telle carcasse de plateau est nécessaire seulement pour l'Unimog ou aussi pour des camions en utilisation tout-terrain, se réduit à la question de savoir si d'autres lois physiques s'appliquent ou non à l'Unimog. C'est pourquoi depuis le début et pour tous les véhicules construits, UNICAT met en œuvre des carcasses de plateau résistant à la torsion.

Comment la carcasse de plateau résistant à la torsion d'UNICAT fonctionne-t-elle ?

D'une part, le châssis doit avoir des qualités tout-terrain et offrir une bonne stabilité de conduite à vitesses élevées. À cet effet, il ne doit pas être limité dans sa mobilité prévue par le constructeur. La torsion du châssis assure que les roues du véhicule restent en contact avec le sol même sur des terrains extrêmement accidentés. C'est seulement ainsi qu'une conduite sûre est possible hors route.

D'autre part, la carrosserie en caisson est conçue comme une caisse stable qui doit se déformer le moins possible. Cela s'applique également au mobilier embarqué et à l'installation technique.
Qui a déjà détaché des glaçons de leur récipient connaît l'effet de la déformation du récipient, à savoir le détachement des glaçons du récipient.
Ce qui voulu ici, à savoir la chute des glaçons, doit être si possible évité entre la carrosserie et le mobilier !

Le châssis et la carrosserie en caisson doivent donc être reliés de sorte qu'aucune force de torsion ne soit transmise du châssis à la carrosserie.
La carcasse de plateau résistant à la torsion d'UNICAT est par conséquent toujours constituée - comme la carcasse de plateau Unimog - d'un palier fixe et de 1 ou 2 paliers pendulaires.
Le palier fixe assure la fixation de la carrosserie au centre et transmet des forces dans toutes les directions.
Les paliers pendulaires placés aux tiers avant et arrière ne transmettent des forces que dans certaines directions, de sorte que le châssis situé en dessous puisse se tordre parfaitement librement.
Du fait qu'en cas de torsion du châssis, le poids de la carrosserie ne peut plus être transmis uniformément au châssis soumis à la torsion, avec la carcasse de plateau UNICAT, les forces sont transmises dans des zones définies du châssis. Les forces principales sont transmises à l'endroit précis où est également fixé l'essieu arrière, si bien que la charge sur le châssis est même encore réduite.

Naturellement, la liberté de mouvement voulue entre le châssis et la carrosserie doit également être prise en compte lors de la pose de conduites et de câbles ainsi que dans le montage de réservoirs et autres équipements du châssis.

C'est un problème globalement complexe, qui ne peut être résolu d'une manière optimale que si la carrosserie et la carcasse de plateau sont conçues sous le même toit - comme c'est le cas chez UNICAT.

© 2013-2017 UNICAT GmbH – information is subject to availability, changes in price, technical modification and error.